VICTIME DE MALVEILLANCE

VICTIME DE MALVEILLANCE

Lorsqu’il s’agit de défendre une juste cause – celle des personnes victimes de violence psychologique – il ne faut pas s’étonner de se retrouver victime de malveillance.
C’est ce qui est arrivé à l’association CVP en décembre 2016.
L’accès, en tant qu’administrateur au site a été bloqué pendant plusieurs semaines, empêchant toute publication d’article ou d’information, tout relai d’actualité.
D’où le silence de CVP ces derniers jours.

top-mythes-hacker-matrix

Afin de ne pas perdre le contenu des articles et parutions existant sur ce blog, un autre site a pris le relai de celui-ci : Et si l’on parlait de vous ? .
Face à ces difficultés dues à un évident piratage, une réflexion a également été menée sur le contenu du site.
Sur Et si l’on parlait de vous ? , vous pourrez trouver, outre les articles concernant la violence psychologique, la violence intrafamiliale, le comportement de l’auteur de ces violences, les réactions et souffrances de la victime, … , des articles sur la confiance en soi à retrouver et reconstruire, sur le développement personnel, sur l’intérêt indispensable à porter à la personne afin de lui rendre pleinement son individualité.

Le site Et si l’on parlait de vous a également sa page Facebook.

Vous pourrez continuer à suivre l’association CVP et ses informations sur ce nouveau site, et vous y abonner afin de recevoir la newsletter.

Tous les articles présents sur le site CVP peuvent encore être consultés.

N’hésitez pas à nous adresser vos suggestions, remarques… par mail à associationcvp@gmail.com

Nous vous remercions pour votre confiance renouvelée, et pour le soutien que nous avons reçu ces dernières semaines.
Et puisqu’il n’est pas trop tard, nous vous adressons tous nos voeux pour cette nouvelle année. Qu’elle apporte à chacun sérénité, apaisement, partages et douceur.

Anne-Laure Buffet

Publicités
CONFERENCE : L’EMPRISE – LA COMPRENDRE POUR S’EN LIBÉRER

CONFERENCE : L’EMPRISE – LA COMPRENDRE POUR S’EN LIBÉRER

Vendredi 25 novembre 2016 Anne-Laure Buffet était invitée par la mairie d’Issy les Moulineaux à donner une conférence sur : L’emprise, la comprendre pour s’en libérer. 

Voir et écouter la conférence :

capture-decran-2016-12-12-a-16-22-02

Voir sur U TUBE

Un commentaire reçu suite à cette conférence : « J’ai rarement entendu une conférence aussi pertinente. L’analyse est selon moi, fine, juste et suffisamment analogique pour faire sens. La mise en place de l’emprise, l’apparition des symptômes, les conséquences, sont clairement expliquées. Conférence bien menée par Mme Anne-Laure Buffet qui a su aborder cette problématique sous divers angles. »

CONFERENCE :LES ENFANTS VICTIMES : QUELLE PRÉVENTION, QUEL AVENIR ?

Ce soir, conférence à St Gilles, sur la maltraitance faite aux enfants, ses conséquences, sa prévention, et l’accompagnement des victimes.
Après les plus de 150 personnes venues hier au Tampon, autant ce soir pour écouter la conférence. Dans le public, des parents, des enfants devenus adultes ayant connu cette violence, des professionnels du soin, des représentants d’associations, dont l’UFR (Union des Femmes Réunionnaises), des étudiants en psychologie…
Violence psychologique, physique, sexuelle, affective, conflit de loyauté, déni parental, harcèlement scolaire, responsabilité et devoirs des adultes et des parents… Autant de sujets abordés pendant la conférence et les échanges qui ont suivi.
J’ai vu un public attentif, inquiet, soucieux de comprendre et de mettre en place des changements et des solutions. J’ai entendu des parents capables de se remettre en cause, inquiets de leurs comportements, soucieux de la construction de leurs enfants.
Et un pavé jeté dans la mare sous forme de constat : cette « noble » institution qu’est l’éducation nationale ne bouge pas, n’accompagne ni ne forme ses enseignants, ne reçoit pas les demandes ou ne les comprend pas, ne propose pas de formations, et se montre souvent complice d’une violence intrafamiliale, là où certains enseignants, inquiets pour les élèves dont ils ont la charge et conscients de leurs responsabilités, organisent et proposent des solutions et un soutien, sans l’encouragement de l’administration, parfois en agissant contre les décisions de leur direction.
Il y a fort à faire. Il faut retrousser ses manches. Et il faut croire qu’un jour un changement se fera. L’immobilisme actuel est au détriment des enfants, et crée une nouvelle violence…

LIRE LES NOTES DE CETTE CONFÉRENCE

Pour compléter cette note, cet article paru hier 27 septembre : Des parents publient le journal intime de leur fille qui s’est tuée. 

La dernière conférence de ce cycle sera donnée demain, Jeudi 29 septembre : au campus du Moufia
18h15 : conférence à l’amphi Cadet campus du Moufia Saint-Denis : « Victimes de violence psychologique : rompre le lien et se reconstruire ».

QUE VOYEZ-VOUS ?

Racontez cette toile.
Qui sont ces personnages ? Que font-ils et où se trouvent-ils ?
Quelle est leur histoire ?
A vous de jouer – A vous d’écrire.
(aucune contrainte en nombre de signes, lignes…)

L’équipe de CVP adressera aux auteurs des trois meilleurs récits une fiction (en PDF) sur la relation mère – enfant. Les trois récits seront publiés avec l’accord des auteurs sur ce site.

Pour participer : AVANT LE 15 OCTOBRE :
en commentaire SUR LE BLOG ou par mail à : associationcvp@gmail.com en indiquant : PARTICIPATION A : QUE VOYEZ-VOUS ? 

fullsizerender-2

CYCLE DE CONFÉRENCES DU 27 AU 29 SEPTEMBRE – LA RÉUNION

Anne-Laure Buffet, coach et thérapeute, Présidente de l’association CVP, est invitée par Les amis de la Réunion pour un cycle de conférences, du 24 au 30 septembre. 

Le Tampon : mardi 27 septembre, campus sud de l’université amphi Olympe de Gouges : La violence psychologique : un processus de destruction intime et indicible

Saint-Paul : mercredi 28 septembre, village Corail de saint-gilles : Les enfants victimes de violence psychologique : quelle prévention, quel avenir ?

Saint-Denis : jeudi 29 septembre, campus nord de l’université amphi Lacaussade : Victimes de violence psychologique : rompre le lien et se reconstruire


Horaires : 18 h 15 min – 20 h 00 min
Contact : Les amis de la Réunion

buffetStpierre - copie 2

buffetStGilles-2 - copie

buffetStDenis-2 - copie 2

ETRE THERAPEUTE AUPRÈS DES VICTIMES DE VIOLENCE INTRAFAMILIALE

Au mois d’août 2016, deux articles parus dans Maxi, dans la colonne « L’avis de l’expert ». 

Thérapeute spécialisée en violences intra familiales, il faut bien sûr accompagner les victimes pour leur permettre de trouver les clés pour lutter contre ces violences, mais également pour reconstruire ce qui est le plus abîmé, voir détruit : la confiance en soi, sujet très particulier des attaques des personnalités toxiques.
En effet la confiance en soi est un atout, une arme contre la toxicité. L’atteindre, lui nuire, la réduire à néant, empêche le combat de la victime qui se retrouve démunie et se croit interdite de toute réaction.
Il est donc indispensable non seulement de permettre cette lutte contre les violences intrafamiliales, mais aussi d’être présent, à l’écoute, et dans l’aide, lors de la reconstruction des victimes.
Anne-Laure Buffet – Coach et Thérapeute – Présidente de l’association CVP

Comment vivre sereinement après la violence ? 

13872834_10154391176994932_8489864361073885764_n

 

Comment retrouver l’estime de soi ? 

14054900_10154459393364932_2513949507887602600_n

LIBERATION CONDITIONNELLE DE JACQUELINE SAUVAGE REJETÉE

847724-21193826_sauvageok

Jacqueline Sauvage reste en prison. La procureure de Melun, Béatrice Angelelli, a annoncé que le tribunal d’application des peines (TAP) de Melun (Seine-et-Marne) avait rejeté vendredi 12 août la demande de libération conditionnelle de Jacqueline Sauvage, condamnée à dix ans de réclusion pour le meurtre de son mari violent et partiellement graciée par François Hollande en janvier.

Le parquet qui avait pris des réquisitions favorables à la remise en liberté de cette femme de 68 ans, devenue un symbole des violences conjugales, « va faire appel », a ajouté la procureure.

Lire l’article du MONDE

Lire l’article du Huffington Post

Lire l’article du FIGARO

Pour rappel, lire la lettre adressée par CVP à François Hollande en janvier dernier. 

« Certains estiment que l’intervention du chef de l’État ne se justifiait pas dans cette affaire. «Avec sa grâce partielle, François Hollande met totalement à bas une institution (judiciaire, NDLR) qu’il avait pourtant le devoir de protéger et de servir», avait ainsi réagi dans Le Figaro le magistrat honoraire, Philippe Bilger. «On a gagné le procès sur le terrain médiatique et non sur le terrain juridique, on nous le reproche», indique Me Tomasini en redoutant que les juges reprennent d’une main ce que le chef de l’État avait accordé de l’autre. »

http://c.brightcove.com/services/viewer/federated_f9?isVid=1&isUI=1

Capture d’écran 2016-08-12 à 11.59.16