ÉTAT DE SIDÉRATION – DÉFINITION

2591374427132

Un traumatisme psychique est un évènement qui par sa violence et sa soudaineté, entraîne un afflux d’excitation suffisant à mettre en échec les mécanismes de défense habituellement efficaces, le traumatisme produit souvent un état de sidération et entraîne à plus ou moins long terme une désorganisation dans l’économie psychique.

La sidération est un état de stupeur émotive dans lequel le sujet, figé, inerte, donne l’impression d’une perte de connaissance ou réalise un aspect catatonique par son importante rigidité, voire pseudoparkinsonien du fait des tremblements associés.

La sidération est un phénomène psychologique qui a toujours existé. Elle agit comme un arrêt du temps qui fige la personne dans une blessure psychologique traumatique, au point que les émotions semblent pratiquement absentes. La culpabilité est irrationnelle et une « sidération » qui enferment dans le silence et l’incapacité de dire l’épouvante.

La sidération est un blocage total qui protège de la souffrance en s’en distanciant.
Il arrive que le choc psychologique réactualise une blessure ancienne liée à l’enfance. De là, il est facile de faire le lien avec l’idée que certains ont un « profil de victime » qui attire l’agresseur.

La sidération est à l’origine  d’un état de stress intense qui peut durer plusieurs heures, et va se manifester par cet état de sidération anxieuse, qui n’est autre que le mécanisme de défense archaïque de camouflage dans un milieu naturel, ou d’un état d’agitation inadaptée. La verbalisation est souvent difficile, voire impossible. La victime se retrouve dans un comportement de repli sur soi avec des pleurs et de l’angoisse, pouvant aller jusqu’à des tremblements ou des vomissements.Elle souffre d’une culpabilité omniprésente, avec une impression de souillure pas toujours spontanée mais conséquente,  et un sentiment de honte.

©Anne-Laure Buffet

Publicités

7 réflexions sur “ÉTAT DE SIDÉRATION – DÉFINITION

  1. Je connais cet état horrible qui en plus de ma culpabilité déjà acquise par ce vécu s’ajoute la culpabilité de se sentir incapable malgré toute ma volonté d’agir ou de réagir, on se sent bloqué prisonnier de son propre corp. Comme un lapin terré au fond de son terrier persuadé que les chasseurs l’attendent à l’extérieur. Malgré toute volonté de raisonnement logique, de personne m’indiquant que la « voix est libre » cette sensation reste plus forte. Jusqu’à ce qu’un professionnel m’explique, je ne me comprenais plus.
    Pourtant j’ai réagis d’abord au danger très fortement, je me suis plutôt bien défendu, puis je me suis retrouvée comme ça. Dans mon cas j’ai mis plusieurs mois et puis petit à petit mes capacités reviennent. Est-ce un traumatisme? Je fais des démarches et recherche encore des outils pour en sortir complètement. Amdr… Car abandonner voudrait dire que cet « autre » gagnerait marlgré tout ce que j’ai mis en place pour être en sécurité moi et ma fille. C’est un combat beaucoup plus long que je pensais. Comme se sortir d’une maison en flamme moi et les miens la vie sauve mais se retrouvé incapable de vivre cette vie sauvée. C’est un non-sens.

    • Oui après l urgence de la fuite, il y a toute la période de reconstruction et tu verras, tu vas t épater ! C est fou ce que nous faisons par amour pour nos enfants. Le temps va apaiser tes angoisses et te permettre de te débarrasser cette saleté de culpabilité qui freine ta renaissance, débarrasses toi en au plus vite, il faut comprendre comment tu es tombée sous emprise pour t en protéger maintenant et pour ton devenir ( le plus jamais ça!)
      Culpabiliser est destructeur donc laisses tomber, dis toi que c est parce que tu es une personne bonne, gentille généreuse et formidable que ton mari t as choisi pour te voler cette belle personne qui vaut que celle qu il est.
      Quand tu comprendras ce qui t es arrivée et pourquoi tu avais des failles de ta petite enfance qu il a su d instinct utiliser pour te lettre le grappin dessus.
      En sortir , est un combat que tu vas gagner car tu es bien plus forte que l image nulle qu il t envoyait, ne le crois pas car il te jalouse tellement il sait que tu vaut mieux que lui ( il est narcissique donc rien n est conscient chez lui mais je te livre le résultat de mes lectures pour a voir fait ce chemin)
      Je t embrasse et te souhaite de te rencontrer car tu vas voir la femme et la mère formidable que tu es et n as jamais cesse d être
      Cathy

      • Merci pour ce message plein d’espoir mais surtout plein de vérité!
        Cela fait un an et j’ai compris je reproduisais dans mes relations le schéma d’emprise que ma mère a toujours eu sur moi. Ce n’est pas aussi simple. Les prises de consciences sont toujours douloureuses. Et à digérer aussi.
        Mais c’est vrais je trouve les clés de mon être et plus j’avance plus de portes s’ouvrent!
        Je n’ai pas fini le chemin pourtant je peux dire qu’il en vaut déjà la peine. Je me sent vivre, je ne subi plus.
        Même si je souffre je sais au moins Pourquoi.
        Choisir d’être sois est difficile mais pour moi c’est choisir la vie. Et il n’y en a qu’une. Je veux être.

  2. Bonjour,

    Pour ceux et celles qui ont été victimes d’abus sexuelles dans l’enfance.Est-ce possible que quelqu’un qui parle systématiquement de sexualité puissent mettre en état de sidération une personne et que dès ce moment-là pour éviter un « court-circuit » limbique la personne n’arrive plus à faire les choses les plus banales qui soie et qu’il lui soit impossible de réfléchir correctement et que même cette personne fasse des bêtises graves professionnelles???? Merci pour votre réponses à nadari128@gmail.com

  3. Pingback: LA SIDÉRATION CHEZ LA VICTIME

  4. Pingback: Maltraitance, manipulation, abus et violences (physiques et psychologiques), dans les relations alternatives à la monogamie. Elisende Coladan | Non monogamie féministe

  5. Pingback: Nous ne serons jamais de bonnes victimes de viol – Feminazgul en colère

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s