LES 20 DEMANDES D’UN ENFANT DE PARENTS SÉPARÉS

 

Lenfant-et-lécriture

« Chère Maman,  Cher Papa ,

N’oubliez jamais: je suis l’enfant de vous deux . Maintenant, vous ne vivez plus ensemble, mais j’ai besoin aussi bien de l’un que de l’autre.

Ne me demandez pas si j’aime plus l’un ou l’autre. Je vous aime tous les deux tout autant. Ne critiquez donc pas l’autre devant moi. Car cela me fait mal.

Aidez-moi à maintenir le contact avec celui d’entre-vous chez qui je ne suis pas. Formez son numéro de téléphone pour moi, ou écrivez-moi son adresse sur une enveloppe. Aidez-moi, à Noël ou à l’occasion de son anniversaire, de lui confectionner ou de lui acheter un beau cadeau. De mes photos, faites-en toujours une copie pour l’autre.

Conversez comme des adultes . Mais conversez. Et ne m’utilisez pas comme messager entre vous – encore moins pour des messages qui rendront l’autre triste ou furieux.

Ne soyez pas triste quand je vais chez l’autre. Celui que je quitte ne doit pas penser que je ne l’aimerai plus d’ici quelques jours. Je préférerais toujours être avec vous deux. Mais je ne peux pas me couper en deux – seulement parce que notre famille s’est déchirée.

Ne prévoyez jamais rien durant le temps qui m’appartient avec l’autre. Une partie de mon temps est à ma Maman et à moi; une partie de mon temps est à mon Papa et à moi. Soyez compréhensifs.

Ne soyez ni étonnés ni fâchés quand je suis chez l’autre et que je ne donne pas de nouvelles. J’ai maintenant deux maisons. Et je dois bien les distinguer – sinon je ne m’y retrouve plus du tout. Ne me passez pas à l’autre , à la porte de la maison, comme un paquet.Invitez l’autre pour un court instant à l’intérieur et conversez . Quand je suis recherché ou ramené, laissez-moi un court instant avec vous deux. Ne détruisez pas ce moment en vous fâchant ou vous disputant.

Laissez-moi être ramené par quelqu’un d’autre de la Maternelle ou de chez des amis si vous ne pouvez supporter le regard de l’autre.

Ne vous disputez pas devant moi . Soyez au moins aussi poli que vous le seriez avec d’autres personnes, comme vous l’exigez aussi de moi.

Ne me racontez pas des choses que je ne peux pas encore comprendre. Discutez-en avec d’autres adultes, mais pas avec moi.

Laissez-moi amener mes amis chez tous les deux. Je souhaite qu’ils puissent connaître ma Maman et mon Papa et les trouver sympa.

Mettez-vous d’accord au sujet de l’argent. Je ne souhaite pas que l’un en ait beaucoup et l’autre très peu. Il faut que ce soit bien pour tous les deux, ainsi je pourrai être à l’aise chez tous les deux.

N’essayez pas de m’habituer à la surenchère. De toutes les façons, je ne pourrais jamais manger tout le chocolat que j’aimerais.

Dites-moi franchement s’il vous arrive de ne pas pouvoir boucler le budget. Pour moi, le temps est bien plus important que l’argent. Je m’amuse bien plus avec un jouet simple et comique qu’avec un nouveau jouet.

Ne soyez pas toujours « actifs » avec moi. Cela ne doit pas toujours être quelque chose de fou ou de neuf quand vous faites quelque chose avec moi. Pour moi, le plus beau c’est quand nous sommes simplement heureux en train de jouer et que nous ayons un peu de calme.

Laissez le plus possible de choses identiques dans ma vie,comme c’était avant la séparation. Cela commence par ma chambre, ensuite sur les petites choses que j’ai faites tout seul avec mon Papa ou ma Maman.

Soyez aimable avec les grands-parents. Ils m’aiment et je les aime, ils veulent aussi être à mes côtés. Vous seriez aussi à mes côtés si je n’allais pas bien ! Je ne veux pas perdre, en plus, mes grands-parents.

Soyez « fairplay » avec le nouveau compagnon que l’un d’entre-vous rencontre ou a déjà rencontré. Je dois aussi m’entendre avec ces autres personnes. Je préfère quand vous ne vous espionnez pas jalousement l’un l’autre. Ce serait de toute façon mieux pour moi si vous rencontriez rapidement tous les deux quelqu’un que vous aimiez. Vous ne serez plus aussi fâché l’un envers l’autre.

Soyez optimistes. 

Vous n’avez pu gérer votre couple, mais laissez-nous au moins le temps que cela se passe ensuite bien. Relisez toutes mes demandes

Peut-être en discuterez-vous. Mais ne vous chamaillez pas. N’utilisez pas mes demandes pour faire des reproches à l’autre, aussi mal qu’il ait pu être avec moi ou que vous ayez cru qu’il le soit.

Si vous ne faites pas cela, vous n’aurez pas compris comment je me sens et ce dont j’ai besoin pour me sentir heureux. »

Voir également, concernant les articles concernant le  Syndrome d’Aliénation Parentale et la souffrance de l’enfant.

LA LETTRE, EN ANGLAIS

(La lettre ci-dessus provient du site Jafland)

Publicités

47 réflexions sur “LES 20 DEMANDES D’UN ENFANT DE PARENTS SÉPARÉS

  1. Pour toi mon fils je prend bonne note de toutes ces demandes. Tu es très cher à mon coeur et elle vallent la peine d’être respectées.
    Je t’Aime fort mon fils.

    • c bien vrai jai nous avons essayer quelques ratés probablement mais ds lensemble jai nous avons tjrs notre enfant libre de ses mouvements sans poser de questions sur lun lautre cool zen jai essayer jespere que si malheureusement cela kui arrive de se separer il en fera autant

  2. Moi je fais circuler…j’ai fait certaines erreurs par le passé par manque de maturité et c’est pas moi qui a payé pour…c’est mon fils…un enfant a besoin de ses parents et oui les deux sont essentiel à son équilibre…

  3. J’ai été celle qui a subi les conséquences de certaines de ces erreurs.. je me rends compte aujourd’hui que cela a affecté ma relation avec mon 2me parent… je partage ce message pour que cela ne se reproduise pas…

  4. Mes parents se sont separer quand j’avais 8 ans. Tout au long de cette lecture j’ai teouver sa trop exagerer! oui ce serais une bonne attitude, mais avons nous oublier que nous somme humains? avons nous oublier qie pour certain passer du temps ensemble ( les divorcer) pour le respects de l’enfant c enorme et souffran? Il en a qui on vecu l’enfer. je croit qu’il y des choses a prendre et a laisser.

    • Merci pour ta réponse Mireille…je suis une maman qui souffre terriblement du divorce et la lecture de ces 20 points m’a bouleversée…alors merci pour ton intervention. 🙂

  5. ouais enfin bon ça c’est pour si l’enfant à la chance de voir les deux parents… je parle au nom de tous ceux qui ont subit le fait qu’un divorce s’appelle « séparation » pour un des deux parents qui ne fait pas d’effort pour voir son enfant.

  6. Ce texte est très bien dit…. Moi j’ai eu la chance d’avoir une relation saine avec le père de ma fille. Ok, certain chose ont pris un peu plus de temps que d’autre mais j’y suis arrivé. Après 9 ans de separation, je peux dire que j’ai réussit ma séparation et ce, au plus grand bénéfice de ma fille! A 13 ans, ma fille réalise davantage que cela nous a demander des efforts mais que nous l’avons fait pour elle.

  7. tellement beau et bien écrit………tous les grands parents veulent ça pour les petits et grands qui sont dans leur coeur………xx

  8. Pingback: LES 20 DEMANDES D’UN ENFANT DE PARENTS SÉPARÉS – CONSTAT |

  9. je connait un petit enfant ,et ses parents l’aiment enormement,mais…la maman veut se le dechirer et fait tout pour que le pere le vois le moin possible et lui(pere) se bat pour avoir le droit de le voir le plus souvent possible,on l’encourage en lui disant de ne pas baisser les bras,on attends la decision du juge et on espere que la loi feras bien et juste pour l’enfant car il(enfant)adore ses 2 parents il a 1 an 1/2 on prie le seigneur car nous aussi on l;adore et on aime le voir souvent.A vientot bebe

  10. Il faut beaucoup de maturité et de temps pour parvenir à contenir ses émotions et à penser avant tout à l’intérêt des enfants après une séparation. J’ai moi-même été tenté d’utiliser mes enfants comme messagers entre leur père et moi suite à notre divorce. Rapidement, mes filles m’ont fait comprendre qu’elles n’aimaient pas jouer ce rôle…
    J’ai alors réfléchi sur qui je voulais devenir suite à ma séparation et j’ai décidé de prendre un nouveau départ. Je me suis alors donné comme objectif de développer chez mes filles, la capacité de voir le bon dans chaque chose et dans chaque événement.
    Je voulais avant tout leur montrer que même dans les moments difficiles, nous pourrions passer à travers les difficultés sans nous effondrer. J’avoue que cela n’a pas toujours été facile mais aujourd’hui je me félicite pour tous les soirs où en me couchant, je me suis dis:
    « Bravo Lyne, je sais aujourd’hui ce n’était pas évident… mais tu y arrives drôlement bien! »
    Lâche pas ma grande!

    • super ,je n’y suis pas arrivée cela fait 30 ans et j’en souffre toujours et mes enfants aussi ,j’en suis sûre .c’est tellement dur d’assumer seule quand on est déjà dépressive ,que l’on a dû gérer seul ,sans beaucoup de moyen et que l’autre s’occupe de ses soucis et puis 30 ans aptes essaie de se faire bien voir car le passé est le passé .30 ans de questions ,de remise en question et encore de la culpabilisation

  11. Nous sommes ici sur un blogue qui traite de harcèlement moral et de perversion narcissique. C’est bien beau ces demandes, ce sont les désirs légitimes et certainement le besoin de l’enfant, mais quand un des parents est pervers narcissique et l’autre victime, la RÉALITÉ ne permet pas de satisfaire le besoin de l’enfant. Ailleurs sur ce blogue, il est bien dit qu’on doit intervenir rapidement pour soustraire l’enfant à l’emprise du parent qui veut l’aliéner (syndrome d’aliénation parentale). Alors, inutile et même néfaste de chercher une telle entente avec un parent pervers. Je crois que faire semblant que le parent pervers est normal pour préserver les illusions de l’enfant n’est pas lui rendre service, mais engendrer une confusion dont il aura beaucoup de difficulté à se remettre plus tard, s’il y parvient. Le risque est grand qu’il verse dans «l’identification à l’agresseur» et se retourne contre le bon parent plus tard. Alors attention, ce n’est pas vrai que «les deux parents sont essentiels à son équilibre» dans ces cas-là. Ceci dit, dans le cas où les deux parents sont sains et de bonne foi, les recommandations de ce texte s’appliquent à 100 %.

    • Je suis parfaitement d’accord, Suzanne, avec le fait qu’en cas de PN ou de personnalité toxique, ces demandes sont plus qu’illusoires… elles le sont déjà pur certaines lorsque les deux parents sont « normaux ».
      Mais un enfant, un enfant qui parlerait ainsi, ne serait pas conscient de ce que sont ses parents, au moins pour l’un d’entre eux. Ce texte est donc uniquement une voix d’enfant.

      Pour avoir très bien connu le cas de la manipulation qui emporte les enfants, le SAP, l’aliénation et le harcèlement /lavage de cerveau, d’un parent envers ses enfants, je ne peux qu’aller parfaitement dans votre sens puisque je connais et les dangers et les conséquences.

      Mais je n’ai pas relayé ce texte en toute innocence et en me disant que c’était un mode d’emploi. Je l’ai fait pour montrer la douleur sourde d’un enfant qui doit déjà affronter une séparation, une rupture, un choc dans sa vie, et n’a pas toujours les mots pour le dire.

      Un PN, une personnalité toxique n’entendra jamais cela… il cherchera juste à s’accaparer l’enfant pour continuer à mieux détruire.

      • D’accord avec vous et merci de m’avoir répondu. Je crois que cette petite mise au point était quand même nécessaire, incluant votre réponse…

    • Je suis entièrement d’accord avec votre commentaire car c’est ce que j’ai vécu. Le père de mes enfants a systématiquement refuse toute possibilité d’entente et s’est enfermé dans un processus de vengeance. Ça a terriblement blesse les enfants qui ont finalement decide de ne plus le voir. Mentir à des enfants en leur faisant croire que leur père est formidable alors que ce n’est pas le cas n’est pas leur rendre service, ils s’en aperçoivent un jour ou l’autre de toute façon.

    • Vous avez entièrement raison. Il arrive qu’un des deux parents soit toxique pour l’enfant. Il y a actuellement un courant dans le milieu judiciaire qui confond fonction parentale et père/mère réels. C’est alors qu’on risque de verser dans « l’aliénation parentale » qui est dangereuse pour l’équilibre psychique de l’enfant. Et dans ce cas-ci, le juge doit être sévère et séparer l’enfant et ce parent nocif. Dans certains cas, il est possible de mettre en place une thérapie familiale mais malheureusement, c’est la minorité.

  12. J’aimerais bien que le père
    veuille voir ses enfant, mais pour éviter le tout il est parti en Argentine durant 13 mois, est revenu ici pour 2 semaines et reparti a nouveau.

  13. j ai tout fait cela du mieux que j ai pu…c est pas simple quand un des parents ne veut pas…chers enfants, je vous aimes et souhaite que vous fassiez la part des choses…vos choix vous appartiennent…on a tous une histoire…une mere reste une mere et un pere reste un pere…je souhaite votre bonheur…♥♡ oxzx

  14. Je suis bien d’accord avec ces enfants qui n’ont pas demandé de venir au monde.Pour eux l’Amour de chacun des parents est égal.Mais lorsque le divorce arrive c’est très difficile et TROP souvent nous ne pensons pas à ces petits qui sont si tristes. Avec l’expérience que j’ai acquise avec les années je ne referais pas les mêmes erreurs. Donc,mes chères filles qui êtes adultes maintenant, je vous demande d’être indulgentes pour votre maman .Jamais au grand jamais je voulais vous faire de la peine..C’est que tout simplement je ne savais pas la portée de ces faits et gestes. Maintenant si c’es possible soyez heureuses avec votre conjoint et vos petits,et S.V.P. ne faites pas les mêmes ERREURS que moi…Je vous aime plus que tout et que la vie soit Généreuse avec vous…Cœur de mamina L…..bises et tendresse XO

  15. Pingback: LES 20 DEMANDES D’UN ENFANT DE PARENTS SÉPARÉS | ×÷·.·´¯`·)»°o(¯`·._.·[MITSOCHI]·._.·'¯)o°»(.´¯`·.·÷×

  16. Oui ce sont de belles demandes… Je pense agir au maximum dans ce sens…Mais la culpabilitévis-à-vis de mon ado est bien là… Et c’est dur!

  17. Ce texte est très bien écrit car on peut ressentir ce que l’enfant vit au quotidien entre sa maman et son papa. Il est certain qu’une séparation n’est pas facile à gérer sauf si nous sommes bien entourés et que nous avons les moyens de vivre les choses correctement. Mes enfants sont des anges venus du ciel et ils savent au fond d’eux qu’ils auront toujours besoin des 2 parents; ils savent déjà à leurs âges (5 et 7 ans) ce qui est bon pour eux et me le font voir chaque jour. C’est grâce à leur énergie et leur envie de vivre que j’arrive à affronter leur père qui ne cesse de me détruire depuis 2 ans. Un homme manipulateur au point que les enfants n’osent même pas me dire bonjour lorsqu’ils sont avec lui!!!
    Mais, je sais au fond de moi qu’ils seront armés pour affronter la vie et les embuches qu’elle mettra sur leur route.

  18. Bonjour,
    Je ne peux qu’être d’accord et en parfaite harmonie avec ce texte. j’ai bien lu aussi tout les commentaires des gens et étant moi-même « victime » d’une femme P-N, tout les commentaires du modérateur (harcelementmoral) sont vrai. On ne peux rien discuter, rien dire, c’est nous qui mettons les mots dans la bouche des enfants, qui sommes les troubles fêtes… Je dois faire affaire avec la DPJ. Une chance que mes enfants sont fort et que je suis près d’eux. De plus un garde partagé de 2-5-2 aide beaucoup pour rester en contact.
    Mes 2 cents…

    • Quel que soit le mode de garde, le lien, même quand il semble fragile, n’est fort que par la force qu’on lui donne. Vos mots, vos paroles, vos regards sont bien plus stabilisateurs et constructeurs pour des enfants que des heures passées à médire ou critiquer. Le rôle que nous avons en tant que parent est de continuer coute que coute à leur assurer une certaine stabilité, à les rassurer, à leur permettre, au maximum, d’avoir leur vie, à leurs donner des repères, pour eux, pour leur avenir. C’est un long et rude travail. C’est aussi récompensé, quand on a un sourire, un moment partagé, un rire en commun, spontané…

  19. Ces tellement realiste, mais dommage que des fois ça s’applique que dans un sense juste par egoisme d’un des parents! J’ai veçu cela avec le pere de ma fille! Il en est meme arrivé a payé des personnes pour m’eliminer. Juste pour dire a quel point ça peut conduire a l’extreme violence quand on ne peux pas ou ne veux pas comprendre ce qui es bien pour l’equilibre d’un enfant!!

  20. cela arrive aussi pour des personnes plus âgée qui se separe monter les enfants contre leur mère la faire passer pour une folle une salope se servir des enfants qui ont eux même des enfants en bas âge, .se servir de ses enfants pour intimider leur mère .j ai vécue cela et sa ne devrait jamais arriver ,quand dans un couple sa ne fonctionne pas bien on devrait comprendre et s,en aller sans ecraser l,autre on a pas 15 ans quand on passe la cinquantaine et plus.

  21. Pingback: Mois d’août 2013 | L'Endormitoire

  22. « Si tu pars chez ton père, tu auras la mort de tes grands-parents sur la conscience… »
    À une petite fille de 12 ans…

  23. pour moi la séparation est très difficile, je viens de lire cet article et ça me rappelle beaucoup d’erreurs qui ont été commise vis à vis de l’être le plus cher mon fils … j’aimerais que les choses se passent le mieux possible pour lui

  24. Très touchant, vraiment c’est la que les couples qui se séparent et que les enfants ne peuvent rien à cette séparation, les parents en parcourant cette citation, agisé et appliqué (si possible ces commentaires) je vous en parle d’une expérience lointaine.

  25. c’est un beau texte qui pourrait concerner les couples qui se séparent par commodité pour retrouver leur indépendance en commun accord et restent bons amis !! mais souvent quand on a des enfants, on attend des situations extrêmes pour se séparer et donc on se fâchent pour longtemps ! pour ma part, je ne voudrais pas de mon ex mari sous mon toit même un court instant et je ne souhaite pas plus l’ex de mon nouvel époux dans notre maison. Pour l’enfant il ne faut pas en arriver aux confusions … on est une nouvelle famille recomposée mais pas unie avec un ex conjoint !! je pense que le respect et la politesse les uns envers les autres sont cependant indispensables ! sans laisser croire à l’enfant que tout est comme avant sauf qu’à présent il a deux maisons !! tant de choses ont changés pour tous, il faut s’adapter en douceur à toutes ces différences. courage et amour !!

  26. pas facile d être séparer c est toujours les enfants qui paye dommage moi je ne souhaite que leurs bonheurs chez l un comme chez l autre mes amours je vous aime et pardon de vous avoir laisser connaitre sa …le divorce…..mais des foie pour l un comme pour l autre c est mieux comme sa ses juste triste pour vous enfants qui n avez rien demander???????

  27. Pingback: Jean-Matthieu Mondon (jm.mondon) | Pearltrees

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s