LA PRISE DE CONSCIENCE ET LA RUPTURE

82581558_o

Samedi 30 avril 2016 se réunissait un groupe de discussion proposé par l’association CVP[1] dont le thème était : «La prise de conscience et la rupture», un sujet difficile car il invite à une remise une question, une introspection, et une confrontation à la réalité.

Nous avons reçu beaucoup de nouveaux participants lors de ce groupe, et je les remercie de leur confiance en l’association. Je remercie également les fidèles, nombreux, qui apportent chaque fois leur témoignage et leur soutien mutuel. Et comme ces groupes ont lieu à Boulogne Billancourt, et qu’il est difficile de se rendre régulièrement en province, c’est elle qui est venue à nous, cette fois, d’Alsace, et du Vaucluse.

A la pause, nous avons écouté l’intervention d’Anne Lorient, venue nous apporter son témoignage, récit que vous pouvez retrouver dans ce livre co-écrit avec Minou Azoulay : Mes années barbares, La Martinière. Moment très fort et qui a ému tous les participants au groupe, véritable immersion dans l’enfer de la rue. Anne a également présenté une association : Mobil’douche, qui œuvre sur le terrain en proposant aux SDF un moyen d’accéder à l’hygiène, et au partage, ce qui leur fait cruellement défaut.

Rappel bibliographique en préambule :

J’ai choisi trois livres parmi tant d’autres pouvant éclairer sur la question de la prise de conscience et de la rupture :

LIRE LA NOTE COMPLÈTE SUITE À CE GROUPE :
LA PRISE DE CONSCIENCE
ET LA RUPTURE

Publicités

Une réflexion sur “LA PRISE DE CONSCIENCE ET LA RUPTURE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s