ON PEUT SORTIR DE LEURS GRIFFES

d76c0663382d21804_1e8be6_df9-post

Un nouveau témoignage reçu aujourd’hui : 

 

« A l’heure d’aujourd’hui, ayant eu multiples thérapies pour toujours essayer de comprendre pourquoi je ne trouvais pas mon identité depuis toute petite parce qu’il existe un fait réel dans ma vie, j’ai pu avoir deux personnes très toxiques pour moi et malheuresement deux personnes qui se disent très aimantes à la fois et c’est là où se trouve la difficulté de se détacher de ces personnes parce qu’ils se donnent ce pouvoir de tout régenter dans votre vie du moment que c’est des gens très très proches de vous ! Une femme, un homme !

Ma mère, mon ex-conjoint de 16 années de vie commune… Ils peuvent vous faire vivre une grande complexité et vous mettre constamment dans le doute ! Et pourtant ils vous aiment !… qu’ils disent… Si je devais tout raconter on pourrait faire un livre !

Je suis là uniquement pour dire que l’on peut sortir de leurs griffes du moment que l’on décide un jour de laisser glisser sur la peau, de ne plus s’en eimpreigner ou de se laisser « pénétrer » et de se dire que finalement ils auraient bien fait de consulter un peu eux car ils ont de graves soucis psychologiques à mes yeux de sucer le sang des autres, vampiriser dans le jargon des pervers narcissiques pour mieux vivre eux-mêmes. Ils vous veulent absolument dans leur moule fabriqué, que vous marchiez dans leur ombre… Bref dans un côté psychique, c’est énorme, très dur, violent, ça bouzille une personnalité, une personne à part entière qui possède ses défauts bien sûr mais de belles qualités aussi !

Et la seule solution pour moi de ne pas et plus rester sous l’emprise de ces personnes là c’est de les laisser « chanter », « courir »… Car ils ont sensément un fort amour pour vous mais en même temps une jalousie féroce de qui vous êtes vraiment, ils ne vous veulent qu’à eux et vous écartent par n’importe quel moyen des autres et ça a été là toute la souffrance et la toxicité de ces deux êtres dans mon existence à ce jour sauf que maintenant je m’aime comme je suis et je m’accepte tout du moins parce que je me dis qu’avanr de regarder la paille qu’ il y a dans l’oeil de ton voisin, regarde la poutre que tu as dans le tien et si à ce jour je peux en témoigner comme cela c’est parce qu’ils ont pu toucher surtout à ce que j’ai de plus cher ! Mon fils psychologiquement pour m’atteindre moi et ça pour moi c’est impardonnable « pas l’innocence d’un enfant »,

Par ce message je souhaite plein de courage à ces autres personnes qui ont souffert de ce comportement ou qui en souffrent à l’heure actuelle et de bien se dire que c’est bien plus facile de mettre de la culpabilité sur les autres plutot que de regarder ce qui ne va pas chez soi en toute sincérité car il ne faut pas avoir peur de dire parfois que l’on s’est un peu manqué ou trompé ! Pour ma part à présent si ils essaient de tenter à nouveau, ils risquent vraiment le rebondissement et ils ont un peu pris conscience à ce jour !

Par la force des choses Avec tout mon respect et ma sympathie à vous »

Publicités

3 réflexions sur “ON PEUT SORTIR DE LEURS GRIFFES

  1. Pour nous en sortir de ses griffes, nous avons besoin de un bon psychologue, un travail sérieux, apprendre à aimer d’autres choses, et principalement, un très fort avocat.

  2. Un psy ne fera que dire ce que nous savons déjà. Autant sur nous que sur le PNM.
    Un travail sérieux, oui, j’ai trouvé mon guide : une sophrologue. Réapprendre à être soi.
    Aimer d’autres choses, c’est tout simplement apprécier ce que l’on a et vivre tout ce que l’on a envie de vivre. Ne plus réfléchir. Découvrir des sensations.
    Un très fort avocat… Est-ce que seulement ça existe ?… J’en ai vu 3 et résultat : ma fille, ma poupée, mon trésor, mon coeur… l’enfant que j’ai désirée et quasiment élevée seule, me traite de sale pute, prétend que je ne suis pas sa mère et souhaite ma mort !
    Elle est partie chez son père, son Dieu. Dans son « vrai pays » comme elle dit (en fait, la région natale de son père). Un véritable lavage de cerveau a été fait. Je suis devenue RIEN.
    Je n’ose même plus communiquer avec elle tellement c’est lui que j’entends quand elle me parle !
    Et pas d’avocat pour prouver, ni même de juge pour écouter.
    Et les PNM le savent. En plus, celui qui me détruit (nous détruit) a pour amis 5 membres du tribunal le plus proche…

    Je l’ai laissée partir, je n’avais pas le choix. Parmi les faux témoignages, ceux de ma fille ; mon sang qui me trahit. Je suis désormais cataloguée comme « impropre à l’enfant », alors que je lui ai tout donné pour qu’elle grandisse le mieux possible.

    Je ne peux que compter sur le temps qui passe.
    Et je pense à toutes les mères et tous les pères qui souffrent de cette injustice.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s