COMPLET CONTRÔLE

silence

Le pervers narcissique met sous emprise. Complète. Morale, mentale, amoureuse, sexuelle. Financière.
Il coupe du monde, de l’entourage.
Il remet tout en cause, insidieusement.
La victime ne sait plus qui croire, quoi croire. A-t-elle fait ce dont elle est soupçonnée ou accusée ? A-t-elle eu un geste déplacé, une parole blessante, un mot mal venu, pour que les reproches tombent et pleuvent sans interruption ? Est-elle inconsciente de ses propres actes, comme elle se l’entend reprocher ?

Dans un sursaut de conscience, elle éprouve le besoin de savoir. Mais vers qui se tourner ? Parfois, plus personne autour d’elle ne veut bien l’écouter ou l’entendre, même pas ses propres parents. Pire encore, ses enfants peuvent venir à l’accuser d’être responsable, là où elle ne fait que subir.

Ainsi cette femme qui, après 28 ans de mariage sous emprise, arrive enfin à quitter son bourreau. Celui-ci ne la lâche pas pour autant, ne la laisse pas partir, l’abreuvant de « je t’aime » tout autant que de « tu me le paieras ». Sur leurs quatre enfants, les deux aînés, majeurs, prennent aveuglement le parti de leur père et décident de ne plus voir leur mère. Plus jamais, et elle n’aura plus de leurs nouvelles, sauf sous biais de nouveaux reproches et de nouvelles accusations.

On peut quitter un pervers narcissique. Lui, il ne vous quitte jamais.

Publicités

9 réflexions sur “COMPLET CONTRÔLE

  1. Était-il vraiment utile d’ajouter le dernier paragraphe? Il me semble que cela pourrait faire peur à des victimes tentant de se libérer de l’emprise et on sait que celles-ci vivent dans la terreur, l’anxiété et l’angoisse. C’est vrai que c’est plus facile de critiquer que de rédiger, mais bon…

  2. Mais bon, comme vous dites, il faut savoir entendre les critiques…
    Le PN ne quitte jamais. Quoi que. Je n’ai pas précisé le « quoi que », qui se retrouvera dans d’autres articles. Cela dit…. cela dit il faut, si ce n’est avoir peur, être constamment sur ses gardes. C’est ce que je voulais dire.

  3. Pingback: tiens, parce que je suis "en forme" | Bof Bof Bof

  4. c’est peut-être dur à lire mais c’est une réalité… il faut savoir faire face et se préparer à ne jamais baisser la garde car il n’y a pas de remède aux PN.
    le départ, la séparation ne règle pas le problème, il met à l’abri la victime et c’est déjà essentiel mais il serait encore bien naïf de penser que quoi que ce soit est définitivement résolu.
    que faire pour ne plus être constamment sur ses gardes ? s’éloigner, se mettre à l’abri géographiquement, physiquement, moralement, émotionnellement pour éventuellement acquérir petit à petit un peu de sérénité et de liberté.
    je crois que sans se victimiser toute sa vie, il faut juste savoir qu’on aura jamais le droit à l’erreur car la moindre faille serait utilisée comme porte d’entrée afin de s’engouffrer à nouveau dans notre quotidien.

  5. Mon fils aîné vit avec une manipulatrice narcissique. À cause d’elle, ça fait un an que je ne vois plus mon fils. Elle en fait ce qu’ elle veut . Par amour pour elle, il est devenu égoïste, irrespectueux et méprisant avec moi. Je souffre énormément de cette situation mais ne sais pas comment lui ouvrir les yeux. Il n’ écoute rien de ce qu’ on peut lui dire, il rampe à ses pieds comme un petit chien. Alors qu’ à la base il avait un fort caractère. Je ne reconnais plus mon fils. Je n’ avais pratiquement jamais été confronté à ce genre de personne. Mais quoi faire pour qu’ il comprenne?

    • La première chose : ne jamais couper les ponts. Ce qu’il vous montre n’est sans doute pas ce qu’il ressent mais ce qu’il croit être de son devoir de faire pour ne pas perdre son épouse, sans se rendre compte de ce que ça détruit chez lui et autour de lui. Il a cependant cette conscience que votre amour lui est acquis, indéfectiblement. Aussi ce qu’il manifeste (rejet…) est l’expression du lien dont il a tout de même besoin avec vous et qu’il n’est pas en droit d’exprimer autrement. C’est à vous de maintenir ce lien, aussi douloureux que ce soit pour vous. Ne pas rompre la communication,ne pas couper les ponts, apprendre à faire dos toujours plus rond, mais être toujours, pour lui, présente, même si c’est de loin en loin…. C’est ce qui va l’autoriser à revenir vers vous; faites le lui savoir, dites-le lui assez simplement : vous poiuvez admettre certains choix, vous pouvez comprendre son comportement avec vous, vous avez eu un enfant pour qu’il devienne un adulte et non votre propriété, vous serez toujours là pour lui, si besoin…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s